Taboo : une nouvelle série qui à l’air énorme

taboo-nouvelle-serie

Cette mini-série américano-britannique du genre drame et thriller est créée par Tom Hardy, son père Chips Hardy et Steven Knight. Composée de 8 épisodes, elle affiche dans son casting des acteurs comme Tom Hardy, Leo Bill, Oona Chaplin, Michael Kelly et plus. La première diffusion est sortie le 07 janvier 2017 sur BBC One.

Présentation de la série

L’histoire se déroule à Londres en 1814James Delaney qu’on a cru mort est de retour d’Afrique après 10 années. Cet aventurier ayant en sa possession 14 diamants volés veut se venger du décès de son père en 1813. Refusant de vendre son héritage familial sur la côte ouest américaine à l’Empire britannique, il a pour ambition de monter sa propre affaire de négoce et de transport. Mais cette arrivée de James met en déroute les plans de sa demi-sœur et de son époux et James va découvrir qu’il est en position délicate entre deux pays en guerre, l’Angleterre et les Etats-Unis. S’apercevant qu’il a de nombreux ennemis, il aurait à pécher en eaux troubles pour arriver à ses fins.

Critique et avis de la série Taboo

L’intrigue sombre et la mise en scène âpre frappent premièrement dans le premier épisode de cette série. A travers les plans en clair obscur, on regarde Tom Hardy qui traverse les rues de Londres avec son air inquiétant et renfrogné. D’ailleurs, le comédien présent dans tous les plans en impose avec son charisme et sa façon de parler si particulier. Les décors noirs et glauques de 19e siècle reflétant l’époque victorienne contribuent à donner une impression de mystère, de vengeance. Sans oublier les jeux de lumière qui donnent un rendu parfait des scènes. Le réalisateur a apparemment fait un gros travail sur les costumes de l’époque et les plans de caméra. Mais sans perdre du temps, la série démarre avec un scénario intrigant de vendetta livré à un rythme soutenu.

nouvelle-serie-taboo

On s’accroche vite au charme magnétique du ténébreux personnage, à ses faits. Pourquoi est-il si sombre, si brutal, presque odieux. Que va-t-il entreprendre pour se faire justice de la mort de son père ? Qu’a-t-il fait exactement en Afrique ? Voilà autant de questions qu’on aimerait obtenir de réponses. Le premier épisode de cette série est ainsi assez captivant mais il a aussi un handicap. L’histoire perd de consistance sans la présence de Tom Hardy. Les dialogues sont rares. Le producteur a seulement fait sa priorité la mise en scène. Et quelquefois cela frôle même l’overdose et le surjeu pour l’acteur décalé. Ici, on peut dire que la série est conçue par lui et pour lui. Evidemment, ceux qui n’éprouvent pas d’attirance pour l’homme et son jeu d’acteur feront mieux de passer leurs chemins. Mais ceux qui sont bien embarqués dans l’aventure, attendent avec impatience la suite de la vendetta qui laisse entrevoir une montée en violence dans les autres épisodes. Enfin, notons que le casting est bien choisi, avec les deux acteurs qu’on a déjà vus dans Game of thrones et Tom Hardy qui n’est plus à raconter, si vous aimez les bonnes séries, vous serez servis, ou meme par ici.