Retour sur l’exploit d’Armel Le Cléac’h

armel-le-cleac-h-2017-victoire

Ce que vient de réaliser le breton Armel Le Cléac’h est un véritable exploit dans le monde marin et même plus vastement dans le monde du sport. En effet, le skipper remporte le jeudi 19 janvier 2017 le mythique Vendée Globe en signant le record de l’épreuve. Il pulvérise de quatre jours le précédent record de l’épreuve, qui est réputée la plus difficile en solitaire, sans escale et sans assistance. Finir le Vendée Globe est déjà un exploit en soi, mais alors réaliser la performance que vient de signer Armel Le Cléac’h, c’est tout simplement extraordinaire. C’est après deux mois et demi seul en mer, soit soixante-quatorze jours, trois heures, trente-cinq minutes et quarante-six secondes de course exactement que le skipper de Banque Populaire VIII a franchi en premier la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne, la ville du Vendée Globe.

Une arrivée triomphante

A peine arrivé, la première réaction de ce nouveau héros des mers a été d’embrasser son bateau et ses deux enfants qui s’impatientaient de retrouver leur héros de papa. Armel Le Cléac’h dira qu’il est le plus heureux des hommes et que c’est un rêve qui se réalise. Après plusieurs tentatives où le skipper n’était pas parvenu à finir à la première place, cette fois-ci le triomphe lui appartient et il le mérite amplement. La cerise sur le gâteau est bien évidemment ce record battu de quatre jours qui sera dorénavant très difficile pour les prochains skippers d’aller chercher. Cette victoire est encore plus belle quand on se remémore le scénario incroyable de cette édition du Vendée Globe. En effet, Armel Le Cléac’h et son concurrent britannique Alex Thompson se sont livrés une bataille épique et plutôt rare sur cette course, de par le peu d’écart qui les sépare. Alex Thompson arrive donc peu de temps après Armel Le Cléac’h, c’est-à-dire seulement quinze heures, cinquante-neuf minutes et vingt-neuf secondes derrière le Breton en signant alors le deuxième meilleur temps de l’épreuve. Une sacrée performance pour le skipper britannique. Les deux hommes ne se sont jamais lâchés durant la course en se livrant un véritable chassé-croisé. Cet écart est incroyablement faible sur une course de plus de deux mois et demi. La déception est donc grande pour Alex Thompson, tout comme la joie d’Armel Le Cléac’h en est renforcée.

vendee-globe-armel-le-cleac-victoire-2017

Le dernier Vendée Globe pour Le Cléac’h

Cependant une bonne nouvelle est à prendre en compte pour le skipper d’Hugo Boss Alex Thompson, c’est qu’en homme raisonné qui vient d’accomplir son rêve ultime, Armel Le Cléac’h se retire du circuit et ne prendra donc pas part au prochain Vendée Globe. Cela favorisant davantage les chances du britannique de remporter cet Everest du monde marin. Il devra très certainement batailler avec Jérémie Beyou pour la victoire, très beau troisième de ce Vendée Globe 2016/2017. Le vainqueur pourra alors soulever l’imposant trophée du Vendée Globe, que conservera bien au chaud Armel Le Cléac’h jusqu’à la prochaine édition.

Parviendront-ils à signer un exploit aussi retentissant que celui de l’ingénieur breton ? Rendez-vous pour la prochaine édition du Vendée Globe.

Comem quoi, de cet appareil la a de tels exploits, il n’y avait qu’un pas,… ou plus…